interview

Interview : Dans le cerveau d’un consommateur de drogue

Une drogue est une substance qui perturbe le système nerveux central et qui modifie les états de conscience. Elle peut être sous plusieurs formes. Dans cet article, nous parlerons d’un consommateur de cannabis.

Je vous donne quelques chiffres juste ici :

source : dianova.org

Et si vous voulez en apprendre plus sur le sujet, je vous mets la source à la fin de cet article.

Beaucoup de questions se posent autour de la drogue : Comment ? Pourquoi ? … Pour répondre à ces questions, nous allons nous mettre dans la peau d’un consommateur de cannabis que nous allons surnommer “ZdaHeK” (sous sa demande) pour préserver son anonymat. Comme vous l’avez deviné, nous allons l’interviewer.


  • Bonjour, ZdaHeK ! Peux-tu te présenter ? (âge, classe…) 

J’ai 18 ans et je suis en terminale.

  • Quelles drogues prends-tu ? Pourquoi tu n’as pas essayé d’autres drogues ?

Seulement les plus “gentilles” : Shit et Beuh. Je n’ai jamais essayé d‘autres drogues parce que… ça peut paraitre bête mais, pour moi, ça rentre dans la catégorie de drogue “dur” et, même si ce n’est qu’un mot, je n’ai pas envie de rentrer dans ce truc de “j’ai envie d’essayer plus fort”, je n’ai pas envie d’être plus dépendant que je le suis déjà.

  • Cela fait combien de temps que tu en consommes ?

Je dirais que ça fait depuis le début du lycée, c’est-à-dire 3 ans – 3 ans et demi. 

  • Combien tu en consommes ?

Je ne suis pas un fumeur qui va fumer 2-3 joints par jour, je ne suis pas un consommateur journalier. Je suis un consommateur qui en consomme quand j’en ai.
Et en as-tu souvent ?
J’en ai quand j’ai des sous.

  • Pourquoi en prends-tu ? 

Parce que, moi, par exemple, j’aime bien les effets de l’alcool et les effets qui font que je ne suis pas totalement moi-même. J’ai l’impression que mon cerveau se repose. 
Est-ce que tu en prends quand tu es mal ?
Oui, j’en prends quand je suis mal, mais je n’en prends pas parce que je suis mal. Pour moi, quand tu vas mal, ça ne doit pas être une solution car c’est comme ça que je peux rentrer dans la dépendance.

  • Quel effet ça te fait ?

Je ne saurais pas dire quels effets ça me fait exactement. Mais, comme je l’ai dit avant, j’ai l’impression que ça repose mon cerveau, je fonctionne un peu au ralenti et je trouve ça agréable.
Bien-sûr, on connaît tous les effets qu’on voit dans les films, les dessins-animés… Où les gens rigolent, deviennent bêtes, se cognent contre les murs… Disons que je ne me cogne pas contre les murs mais je deviens bête.

  • Te sens-tu dépendant ?

Je pense que je suis dépendant dans le sens où, si j’en ai, je le fume. Mais, si j’en ai pas je vais en avoir envie mais je ne vais pas ressentir un réel manque, je ne me sens pas mal, je me sens bien.
Pourquoi tu continues ?
Parce que j’aime bien.

  • Ton entourage est au courant ?

Oui, la totalité de mon entourage est au courant. Ils le tolèrent sans forcément l’approuver.

  • Le fait de savoir que ce n’est pas du tout bon pour ta santé, ne t’empêche pas d’arrêter ? Pourquoi ?

Non, ça ne m’empêche pas d’arrêter parce que tant que je sais que mon corps continue à être bien, je ne vais pas m’arrêter. Par contre, le jour où je me rends compte qu’il y a réellement un impact sur ma santé, j’arrêterai.

  • Penses-tu arrêter un jour ? As-tu déjà pensé à arrêter auparavant ?

Je ne sais pas si je vais arrêter un jour. Et, oui, j’ai déjà pensé à arrêter mais ça n’a jamais été plus loin que “penser”.

  • Merci d’avoir répondu à mes questions ! As-tu un dernier mot pour nos lecteurs ?

Je dirais que commencer à fumer, c’est pas ouf mais si vous avez déjà commencé, longue vie à vous !


J’espère que cet interview vous a plus, dites-moi ce que vous pensez de ce sujet !

Retrouvez moi sur Instagram ! (clique sur l’icône ci-dessous)

Sources :

https://weedy.fr/lexique-du-cannabis/

https://www.dianova.org/fr/nouvelles/rapport-mondial-sur-les-drogues-2020/